laurastar

Ma nouvelle centrale Vapeur Laurastar Lift Xtra Titan

Intérieur Lifestyle

laurastar

Je dirais que chez nous, les tâches ménagères sont plutôt bien réparties, et cela s’est fait assez naturellement. Laissons aux spécialistes ce qu’ils savent faire le mieux. Par exemple, les lessives, personne n’y touche à part moi. Ce n’est pas que je m’éclate à plier, ranger, suspendre, trier le linge, mais je maîtrise le sujet et je vivrais très mal un cachemire rétréci par quelqu’un d’autre que moi. A l’inverse, je suis mauvaise, très mauvaise, en cuisine. Je n’aime vraiment pas ça. Rechercher des idées, acheter les ingrédients et s’atteler à préparer un plat pour qu’il soit finalement dévoré en cinq minutes, je trouve ça terriblement frustrant. Je préfère nettement avoir le rôle du critique gastronomique et tester les petits plats concoctés par mon mari.

Il y a par contre une tâche qui n’est réservée ni à l’un, ni à l’autre. Pas d’exclusivité ni de jaloux, tout le monde y a droit: le repassage. Comme je suis l’aînée d’une fratrie de quatre, ma mère m’a vite appris à me servir d’un fer à repasser, et je n’avais pas vraiment le choix. Du coup, quand je me suis retrouvée seule à vivre ma vie, il n’était plus question de repasser montagne de vêtements! Mon choix de fringues se faisait à la qualité du tissu. Il devait être facile à entretenir et non repassable. Chemises en lin et tops en soie, très peu pour moi.

Il y a dix ans, j’ai épousé un homme merveilleux… qui passe cinq jours sur sept en chemise. De mon côté, avec les années, les envies de m’habiller un peu plus élégamment ont forcément passé par quelques tops froissables. Le fer était redevenu un indispensable.

Nous avions une station vapeur standard, payée quand même un peu plus de 200 francs. Bien que lourde et encombrante, elle ne faisait pas si mal son job. Sauf qu’elle n’était ni pratique, ni esthétique. Fin 2018, Laurastar m’a contactée. Mais si, vous savez! La Rolls du fer à repasser. Celui que tout Suisse qui se respecte a eu un jour entre les mains, qu’il vienne de ses parents, de ses grands-parents ou encore de ses beaux-parents. Tellement résistant qu’il se transmet de génération en génération. Sauf que, quand t’es pas un as du repassage, pas besoin d’investir 500 francs dans un fer.

laurastar

Aujourd’hui, Laurastar a totalement changé ma vision du repassage. Alors non, je n’aime toujours pas ça, mais au moins, ce n’est plus une corvée, et même mon mari s’en sert (avec bien plus d’aisance que moi).

Invitée à Paris pour découvrir les différents produits de la marque, j’ai enfin compris la différence entre la station vapeur avec table soufflante et la station mobile que j’ai actuellement, et voici ce que j’ai retenu:

PLANCHE A VAPEUR

La planche est clairement bluffante. Ils ont pensé à tout! Ce n’est pas le fer, mais la table qui souffle et aspire afin de faciliter le repassage des vêtements même les plus galères. Finis les faux plis. L’immense plus selon moi, et c’est vraiment le point qui me ferait flancher, concerne les draps de lit. On connait tous ça. Ça prend une heure à repasser! Faire un côté, et puis l’autre, et il reste quand même des plis, et le tissu s’accumule sur le sol, sans parler des gouttes d’eau qui perlent sous la planche et trempent le tapis… Enfin bref. C’est vraiment pas agréable. Avec la planche Laurastar, vous pouvez repasser votre drap plié en quatre! Et je vous garantis que toutes les couches seront pico bello! Parole de scoute, je l’ai vu de mes propres yeux. REVOLUTIONNAIRE! Plus besoin d’y passer des heures. Le système d’aspiration permet à la vapeur d’atteindre toutes les couches, pour les rendre impeccablement lisses. Franchement, j’ai trouvé ça dingue. Pareil pour les jeans, plus besoin de les repasser recto verso: un simple passage suffit pour les rendre impeccables. Autre petit point mais pas des moindres, plus besoin de bouton vapeur. La planche intègre un senseur qui met en marche la vapeur au moment où il le faut. Par contre, c’est sûr que la station est imposante. Heureusement, elle est montée sur roulettes donc très facilement déplaçable (bien plus pratique qu’une table standard finalement). Et en largeur, elle ne fait que 22 cm. Cela permet aisément de la glisser dans une armoire, par exemple.

Mais alors, pourquoi investir dans le modèle mobile, si la planche vapeur est tellement sensationnelle? Déjà, pour une question de prix. La planche vapeur est vendue à 1899 francs, un budget que tout le monde n’a pas… Aussi, moi par exemple, je n’ai pas besoin d’une telle technologie. Alors certes, ça me changerait la vie lors des changements de draps, mais je peux vivre sans.

Laurastar

J’utilise la centrale vapeur depuis deux mois maintenant, et voici ce qui fait que je la recommanderais:

Son design tout d’abord. Parce que oui, repasser avec un bel objet c’est quand même plus chouette! Elle est pratique à transporter grâce à sa poignée ergonomique. Le fer est positionné de manière verticale, ce qui la rend bien plus compacte et transportable qu’une station vapeur traditionnelle. Plus besoin de devoir la porter à deux mains, du coup… Autre point super malin, le câble s’enroule automatiquement dans la station comme pour un aspirateur. Terminés les câbles qui trainent et se déroulent. Bye bye également la roulette que vous devez tourner selon le type de textile. Juste deux boutons suffisent à un repassage optimal. Le bouton d’allumage et la vapeur. Qui plus est, si vous devez juste rafraîchir un vêtement froissé dans une penderie trop remplie, pas besoin de sortir la planche. Il suffit d’utiliser la vapeur du fer sur le vêtement posé sur cintre et le tour est joué. Le gros plus pour moi, c’est aussi le fait d’avoir un filtre qui permet de mettre de l’eau courante. Plus besoin d’eau distillée et ça, je trouve que c’est un immense avantage, point de vue écologique par exemple car l’eau distillée se vend dans des bidons plastiques, et enfin, parce qu’on en a pas toujours sous la main. Parlons repassage maintenant, parce que finalement c’est ce qui importe le plus… Alors vous imaginez bien que si je fais un article c’est que j’en suis convaincue. Plus sérieusement, j’ai enfin trouvé un allié dans le repassage. Il enlève tous les plis, tous! Avec mon ancienne station, il restait toujours certains plis rebelles comme une vieille ride. J’avais beau rester quelques secondes sur la marque, elle restait toujours en fond. Pas avec ma nouvelle centrale vapeur Laurastar. En un seul passage, toutes les marques de plis sont éliminées! Je suis impressionnée par la qualité du repassage et la vitesse à laquelle mes vêtements sont lissés. Un gain de temps et d’énergie énorme. Qui plus est, la poignée en mousse est très agréable à utiliser et enfin, Laurastar a même pensé aux vêtements à motifs. Vous pouvez ajouter une semelle protectrice pour repasser à même les sequins ou autres décorations. Pour terminer, la marque s’engage à réparer vos produits pendant dix ans. Et j’ai plusieurs amies qui ont dû faire appel au service après-vente et ont été particulièrement ravies du service. Encore un bon point!

Ma fille a sept ans aujourd’hui. Ajoutez-en dix et on obtient dix-sept. Elle aura largement le temps d’en profiter et de faire partie de la quatrième génération des utilisatrices Laurastar! La succession est d’ores et déjà assurée. Et la vôtre?

 

laurastarLaurastarLaurastarLaurastar

4 Comments Write a comment

4 Comments

  • Céline 3 April 2019

    Vous donnez terriblement envie de repasser !
    Merci pour l’article, je sais quoi demander pour mon anniversaire.
    J’en rêve … et tu m’a convaincue.
    Je vais délicatement forwarder ton lien à mon chouchou.
    Continue de partager tes infos et de nous faire rêver aussi.

    • 2ndthought 3 April 2019

      Merci beaucoup pour ton message ! Haha tant mieux alors! C’est vrai qu’il est chouette ce fer… une excellente idée de cadeau Si ton chéri comprend le message et que tu le reçois, je compte sur toi pour me donner ton avis 😉

  • Tania 9 April 2019

    Toujours un plaisir de te lire Harmonie! Et je ne peux que partager ton point de vue sur ce magnfique appareil que j’ai utilise dans le passe et dont j’ai du m’en separer quand j’ai demenage aux USA (pas les memes tensions ici).

    Depuis, j’ai laisse tomber le repassage… Avec mon mari qui aussi utilise des chemises tous les jours, 2 enfants, les draps de lits et mes habits, je me suis sentie debordee. Du coup, les chemises vont au pressing, et les habits sont plies apres le sechage pendant qu’ils sont encore tiedes. J’etais une grande folle avec mon repassage, ca m’a pris du temps de ne plus voir mes habits sans plis, mais pour le moment je m’y fais. 🙂

    (Desolee pour le manque d’accents – merci a mon clavier anglais) 😉

    • 2ndthought 24 April 2019

      Oui je te comprends… cest beaucoup de job surtout quand il y a plusieurs personnes sous le meme toit je repasse seulement ce qui est nécessaire mais cest vrai que cette laurastar est super easy dutilisation! Je comprends qu elle te manque, mais finalement tu y a presque gagné au change

Leave a Reply