Bienveillance

Et si les réseaux sociaux ne donnaient pas tous les droits?

Lifestyle

réseaux sociaux

Quand j’ai ouvert ma page Insta il y a 5 ans, jamais je n’aurais pensé passer par tant d’émotions. Envie, jalousie, tristesse, joie, colère… Si j’avais su que les réseaux sociaux allaient devenir si controversés, peut-être que j’aurais réfléchi à deux fois avant de me jeter dans la gueule du loup.

En 5 ans, je pense que l’article qui suit sera celui qui vous surprendra le plus, parce qu’aujourd’hui, j’en ai marre et aujourd’hui, j’ai besoin de le poser sur “papier”.

Comme tout être humain, je suis venue au monde avec une conscience, des émotions. Je ressens, comme chacun d’entre vous, des sentiments qui ne sont pas toujours maîtrisables. Il y a des jours où tout va bien, et d’autres où tout va mal, sans que l’on sache vraiment pourquoi. Des jours où peu importe ce que tu tentes de faire, tout t’énerve, rien ne te fait plaisir. On en a tous, ça fait partie de la vie. Et gare à celui qui tentera une approche ce jour-là! T’avises pas de me dire que j’ai l’air fatiguée, parce qu’il est possible que je te colle une droite.

Et là, au moment-même où je tape ces quelques lignes, je suis dans cet état de tourbillon d’émotions. Où je remets tout en question, où la moindre goutte d’eau pourrait me faire exploser, mais honnêtement, je ne sais absolument pas pourquoi. Je suis une personne chanceuse, amoureuse, qui vit de ce qui lui plaît. Avec le temps, j’ai appris à accepter cette chance de vivre heureuse, parce que pendant de nombreuses années, je m’en voulais. Un comble, n’est-ce pas? Et bien si. Je m’en voulais d’être heureuse quand d’autres souffrent. Mais je me suis faite aider, et j’ai appris à apprécier cette chance. Parce qu’en étant heureux, on peut aider son prochain. Parce qu’un simple compliment peut ensoleiller la journée de la personne qui l’a reçu, alors qu’une critique peut te descendre en flèche pour des mois, voire des années. Et depuis que j’ai pris conscience de cela, je suis devenue totalement réfractaire aux énergies négatives. J’ai beaucoup de mal avec la méchanceté gratuite, la jalousie et tout autre sentiment négatif qui me tirent en bas. Je n’arrive pas encore à faire abstraction. Car oui, je suis un être humain avant tout. Et ce n’est pas parce que je me dis heureuse que je n’ai pas des coups durs! Mais je pars du principe que les coups durs sont là pour nous faire évoluer, et que se morfondre n’apporte pas de solutions.

Alors certes, je poste de jolies photos, qui sont le total reflet de la réalité. Je ne joue pas de jeu, et j’aime être bien apprêtée. Ce que j’aime moins, c’est ce que véhiculent les réseaux sociaux. Parce qu’aujourd’hui, il faut soit avoir une vie de merde, soit assumer sa tête au réveil (parce qu’on est né comme ça et que c’est cette image qu’il faudrait montrer), soit se prendre des remarques à longueur de journée par jalousie parce qu’on a l’air heureux et que c’est forcément faux! Etre heureux, se faire belle, partager de jolis endroits où un bel intérieur est considéré comme du mensonge pour beaucoup de personnes! Mais finalement? Quand vous allez travailler chaque matin, vous vous préparez, vous vous coiffez et vous vous habillez de façon à être présentable. Alors pourquoi nous, en tant que blogueur, on devrait se filmer ou se photographier au saut du lit juste pour décomplexer les autres? Dans quel monde vit-on? De quel droit certains se permettent de juger la vie des autres? De quel droit sous prétexte qu’on a quelques abonnés et un compte ouvert, certains osent ouvertement vous parler comme si vous n’étiez qu’un pur produit de vitrine?

J’ai toujours relativisé en me disant que si ces personnes se sentaient le droit de critiquer si facilement et avec tant de haine, c’est uniquement parce qu’eux-même sont jaloux ou mal dans leur peau. Sauf qu’à un moment donné, c’est trop facile de trouver des excuses. Parce que se cacher derrière un écran pour exprimer son mal-être est petit et bien trop facile, et peut être destructeur pour la cible des attaques.

A tous ceux qui se permettent de juger, de jalouser, demandez-vous d’abord pourquoi est-ce que la vie de certains vous énerve autant. Qu’est-ce qui fait que vous ressentiez autant le besoin de déverser votre haine sur des personnes que vous ne connaissez pas? Vous êtes vous une seule fois demandé qu’est-ce qui faisait que vous étiez autant en en colère vis-à-vis de moi ou de toute personne que vous pensez détester? Ce n’est pas juste d’être sans cesse critiquée, à la merci du moindre faux pas, de devoir sans cesse se justifier. Ça devient fatigant d’avoir peur de nommer un produit sur une photo, ou de faire un concours! Peur qu’au lieu de faire simplement plaisir en offrant de jolis lots (que j’envoie moi-même, à mes frais), certains se permettent de critiquer le fait de vouloir “gagner des abonnés”. Je le répète: les réseaux sociaux sont un échange ! Alors en quoi taguer deux personnes veut forcément dire être malhonnête?! Et est-ce que dans la rue, vous vous permettez de demander à telle ou telle personne combien elle gagne? Qui lui a offert son sac, ou quelle tête elle a sans maquillage? Non. Pensez à changer ces petites choses qui vous font du mal, et qui vous font devenir mauvais envers autrui. Soyez heureux pour rendre les autres heureux, et vice versa! Car oui, je peux vous le jurer: en relativisant et avec un peu d’indulgence, ce n’est pas qu’à vous que vous ferez du bien. Alors avant de vous permettre d’attaquer facilement et gratuitement, demandez-vous une chose: “Est-ce que cela m’aidera à aller mieux?

Je passe d’innombrables heures sur les réseaux sociaux, depuis plus de 5 ans. Mon compte a évolué sans l’avoir cherché. J’ai partagé, échangé ce que je pensais être des bons plans. Et puis, ma communauté ayant grandi, des marques ont commencé à s’intéresser à mon univers. Elles ont eu envie d’apparaître dans ma galerie. J’ai toujours été très sélective, afin de ne pas vous conseiller de mauvaises marques, de mauvais produits, quitte à refuser bon nombre de propositions parfois même très très bien rémunérées (je parle de chiffres à 3 zéros). Je prends le temps de tester, et de vous donner mon retour sur tel ou tel produit. Ne soyons pas hypocrites: Instagram est une source d’inspiration sans fin, et selon les comptes que vous suivez, vous découvrez des artistes, des produits aux meilleurs prix, des opportunités que vous n’auriez jamais eues sans les avoir vues chez quelqu’un. C’est le principe-même de l’influence. Ça fonctionne aussi dans un réseau réel: pour trouver un bon pédiatre ou un bon physio, il y a ceux qui tentent, quitte à ressortir plus bloqués qu’avant, et il y a ceux qui demandent conseil et ne tentent qu’après avoir eu de bons échos. Les réseaux sociaux fonctionnent exactement selon le même principe. Sauf que depuis quelque temps, les instagrammeurs, blogueurs ou youtubeurs ont la vie dure. Parce que les passionnés doivent partager leur place avec des usurpateurs. Ceux qui acceptent tout pour pouvoir s’en vanter, ou pour accéder à des rémunérations. Et ces fameux usurpateurs ont sali le vrai “job” des influenceurs (bien que je déteste ce mot). Parce qu’ils ont fragilisé l’authenticité de ceux qui partagent encore et toujours par passion, ceux qui ont les moyens de se payer un mascara et n’ont pas besoin de vendre père et mère pour l’obtenir gratuitement et en vanter les mérites pour obtenir le prochain plus facilement. Ce sont les mêmes qui se déversent des pluies de likes et de followers sur chacune de leurs photos, juste pour accéder au titre “d’influenceur” sans véritable passion du partage.

Avoir une certaine communauté sur les réseaux sociaux demande beaucoup de temps et d’engagement. Il ne s’agit pas uniquement de publier une photo de tel ou tel produit. Il faut le tester, se documenter, le mettre en valeur (car oui, le but est de mettre en valeur le produit et non pas d’utiliser le produit pour se mettre en valeur, nuance!). Et puis quand on aime ce qu’on fait, on prend le temps de répondre à chacun car c’est la base même des réseaux sociaux. Tout ne se passe pas sous une photo, beaucoup de messages et d’échanges ont lieu en privé. Et j’adore ça! J’ai la chance d’avoir une communauté à 99% bienveillante. Mais il y a toujours ce 1% qui a le don de te pourrir l’existence.

Et puis, il y a ces sentiments étranges que te font ressentir les réseaux: la comparaison, tout particulièrement. En tant qu’instagrammeuse, je passe mon temps à me comparer aux autres. Que ce soit physiquement évidemment, mais surtout au niveau de mon engagement, à me demander pourquoi cette photo obtient si peu de likes. Et les interrogations: pourquoi est-ce que mes photos sont vues 10’000 fois mais likées que 600 fois? Alors oui! Parfois je trouve tout cela très dur. Parce que de notre côté, on prend le temps de se renseigner et d’offrir publiquement, et dans la majorité des cas gratuitement, nos avis sur des produits, les dernières nouveautés et bons plans, et en échange, beaucoup suivent, prennent, regardent et c’est tout. Pas un like, pas un commentaire, rien. Jamais aucun échange. Pourquoi? J’aimerais vraiment comprendre pourquoi. Qu’est-ce qui fait que vous voyez, prenez mais ne pensez pas à juste mettre un petit coeur? Celui qui nous booste et qui nous encourage à continuer? Celui qui récompense tout ce temps passé à réseauter. Je précise que je ne suis pas à la course aux likes, mais j’aimerais comprendre qu’est-ce qui fait que vous ne pensez pas à liker?

Je terminerais cet article un peu coup de gueule avec une note de gaieté en remerciant tous les autres. A vous, qui m’apportez tant d’amour au quotidien! Parce que sans vous, cela ferait longtemps que j’aurais déserté les réseaux sociaux. Mais vos petits mots, vos encouragements, votre fidélité, votre bienveillance font de mon aventure Instagram un vrai bonus quotidien. Avec certains, nous avons même franchi la barrière des réseaux, et sommes devenues amis. Je rencontre de très belles personnes, qui ont cette aura toute particulière et qui tendent à faire de ce monde un endroit où il fait bon vivre.

Merci également à mes partenaires, aux artistes passionnés que j’ai eu la chance de croiser sur mon chemin. Ceux qui ont les yeux qui brillent et qui osent se lancer et prendre des risques! Bravo à eux, et merci pour leur confiance.

Je me réjouis de partager plein d’autres beaux moments à vos côtés. Quant aux autres, n’hésitez pas à passer votre chemin, car ce n’est pas la quantité qui compte, mais la qualité!

14 Comments Write a comment

14 Comments

  • Vanessa 10 March 2019

    Hello ma belle ❤️ superbe article Très émouvant, mes surtout vrai. ✅ Instagram et devenu difficile à vivre car chaque story chaque photo et critiquer. Instagram et un réseaux de partage de passion malheureusement çela n’est bientot plus le cas… mais il faut garder la tête haute et tracé son chemin ça plait ou ça plaît pas il sont libre de partir. Sache que depuis toute tes année que je te suit je t’adore car tu est vrai honnête et sincère et tout ces confirmer samedi lors de ta rencontre tu et une femme pleine de qualité. Gros bisous ❤️ Continue ta route et reste comme tu est tout simplement toi

    • 2ndthought 11 March 2019

      Coucou ma belle Vanessa,

      Merci beaucoup pour ton message, d’avoir pris le temps de m’écrire ces quelques lignes. Effectivement, c’est si facile de critiquer. Au lieu de simplement passer à autre chose et de se désabonner en cas de désaccords. A moins qu’il y ait un échange constructif évidemment! On peut ne pas être du meme avis, mais il y a une façon d’aborder le sujet et la personne.
      Enfin voilà. Merci pour ton avis, et merci pour tes encouragements qui font beaucoup de bien 🙂
      <3

  • David 11 March 2019

    Tres bel article! Reste toi même et continue à partager ta passion et tes valeurs ❤️

    • 2ndthought 11 March 2019

      Merci David! Ton message me fait plaisir. On est un peu les deux dans le “même panier” 😉 pas pour tous les sujets… Mais on se comprend! Passe une belle journée! Je t’embrasse

  • Slavica 11 March 2019

    Premier commentaire EVER sur un blog pour ma part hahaha.
    «Je me sentais coupable d’être heureuse ». Mon dieu. Comme c’est vrai. Même à une échelle de compte privé pour ma part, sans aucune influence, je m’auto censure. Comme si j’avais « peur » que cela passe pour de la vantardise. Pourquoi? No sense!
    Ce que j’aime chez toi Harmonie, c’est tant de choses que je ne saurais faire une liste complète. L’authenticité. La passion. La bienveillance. L’honnêteté. Des valeurs qui vont bien au delà de l’apparence voulue par Instagram. Des valeurs non visibles sur une photo. Un modèle à suivre. Et ce qui me fâche, c’est que les gens ne font pas la différence (ou ne veulent pas la faire) entre une influenceuse vide, sans âme sans valeurs et sans personnalité, et toi. Je n’arrive pas à comprendre comment les gens ne le « voient » pas ou plutôt ne le « sentent » pas ! Enfin bref je m’égare et ce texte est totalement déconstruit !
    T’es une personne magnifique, avec un énorme cœur (qui du coup en prend plein la gueule parfois, le cœur) et dans les moments down, rappelle toi à quel point tu es belle (et je parle ici de ton intérieur, l’extérieur est obvious!)
    Je t’embrasse !

    • 2ndthought 11 March 2019

      Haha merci ma Slavica! Non non pas décousu, tu peux sans autre y aller surtout quand c’est si complimentaire (a ajouter dans la liste des mots inexistants pour l’instant) :PP Il fait toujours bon de se faire flatter 😉 Tu fais partie de ces belles rencontres, celles qui vont au dela des écrans. Merci pour tout, toi aussi, de par tes petits mots (et longues phrases plus qu’élogieuses!) tu fais de mon aventure un vrai et pure bonheur. LOVE

  • Val 11 March 2019

    Premier commentaire aussi. Je te suis mais je ne like presque jamais (ni toi, ni personne d’ailleurs :)). Cet article m’a fait réfléchir et en effet, c’est un sacré boulot que tu fais/que vous faites. Alors rien que pour ça et pour le temps que tu as dû mettre à écrire ton article, je voulais simplement te dire que ton compte est très chouette et qu’en effet, j’ai acheté plusieurs fois des vêtements vus sur toi (bon, mon porte monnaie ne te dis pas merci mais ça c’est une autre histoire:)). Alors bonne continuation et encore bravo pour les belles photos que tu publies.

    • 2ndthought 11 March 2019

      Il manque les emojis en commentaire de mes articles 😛 Parce que j’aurais bien mis celui qui transpire suivi de celui qui rigole 🙂 Merci beaucoup pour ton message! C’est intéressant pour moi de comprendre… Je pense avoir trop le nez dedans pour réfléchir comme un utilisateur Instagram. Peut être que moi non plus je n’aurais pas le reflex. Mais du côté où je me place, alors oui, je me rends compte à quel point ces petits coeurs sont importants afin de savoir si on est toujours intéressant pour notre communauté. De ce fait, merci à toi d’avoir pris le temps pour ce message encourageant! <3

  • Barbara 11 March 2019

    Tu trouves souvent les mots justes, merci pour ce partage et bravo pour ces mots. Que 2019 devienne l’année de l’authenticité et qu’elle triomphe 😉

    • 2ndthought 11 March 2019

      Oh oui ma Barbara!! C’est tout le mal que je nous souhaite #meilleurepartnerincrimeever

  • Guendalina 11 March 2019

    Chère Harmonie,

    Magnifique article ne changez rien, restez comme vous êtes. Je vous envoie des ondes positives

    • 2ndthought 14 March 2019

      Merci Guendalina,
      Vos bonnes ondes sont bien arrivées à destination 😉
      Je vous souhaite une très belle journée et à bientôt j’espère.

  • Lilbety 13 March 2019

    Bonjour Harmonie,
    Pour ma part je ne suis plus sur les réseaux sociaux depuis en tout cas 2 ans… Mais je continue à suivre quelques pages Instagram que j’apprécie, les sachants publiques et intéressantes (ce qui est le cas de votre compte ).
    D’ailleurs, grâce à vous, j’ai fait appel au “Monde magique de Marie” & à “Bouquet d’amour” pour le baptême de mon fils, afin de parfaire la décoration de ce jour spécial.
    Il est vrai que je n’ai jamais posté de commentaire sur votre blog, tout simplement car au départ je pensais qu’il fallait y être enregistré c’est bête mais c’est comme ça…
    En tous les cas maintenant je n’hésiterais pas à déposer ici mes réflexions à vos articles toujours si bien écrit !
    Et loin de vous envier… Je trouve formidable que vous puissiez vivre la vie que vous avez ! Et que vous puissiez vous faire plaisir avec de beaux voyages, un bel intérieur et une voiture aussi belle que celle que vous avez achetée récemment
    Peut-être qu’un jour je me lancerai moi aussi dans la création d’un blog… J’ai beaucoup à travailler sur moi pour évoluer et me construire dans un monde qui m’apportera beaucoup plus que dans ce que je fais aujourd’hui “par obligation”. J’entends par là le fait d’avoir un travail pour payer mes factures à la fin du mois sans vraiment y prendre du plaisir ou me sentir valorisée par ces heures quotidiennes au service du citoyen neuchâtelois (quand on est dans le service publique on s’en prend pleins la tronche car les gens confondent tout et mettent tous les employés dans le même panier ).
    Je vais m’arrêter là sinon je vais continuer durant des heures !
    A très vite et belle continuation.
    Au plaisir

    • 2ndthought 13 March 2019

      Bonjour,

      Tout d’abord, un grand merci pour votre message et vos explications. Je comprends tout à fait votre “rejet” des réseaux. Je suis ravie de savoir que mes articles vous plaisent et vous remercie pour le temps que vous avez pris à laisser un petit (long!) message par ici 🙂 c’est toujours intéressant d’avoir un retour et de comprendre, parce que de mon côté je pense avoir la tête trop dedans et je ne me souviens plus comment c’était avant d’y consacrer autant d’heures. Pour la voiture je rectifie juste un point: je ne me l’a suis pas offerte, malheureusement… Elle m’est prêtée pour quelques mois, histoire de pouvoir donner mon avis sur les différents modèles de la marque. J’espère qu’un jour je pourrai par contre me le permettre 😉
      Je comprends plus que jamais votre envie d’oser. J’ai aussi passé par là, cette obligation d’aller gagner ma vie pour remplir le frigo, sans aucunes motivations à me lever. Et puis un jour je me suis dit: si je ne le fais pas maintenant alors je le regretterai! Prendre des risques ne peut que nous apprendre à soit se relever, soit vivre la vie dont nous rêvons. Le jour où vous vous sentirez prête vous le saurez, j’en suis convaincue! Mais sans un peu d’aide de son entourage, parfois difficile d’oser! Je vous souhaite en tous cas de trouver la voie qui vous donne envie de vous lever le matin, et espère avoir un petit message le jour où 😉

Leave a Reply