J’ai fait l’épilation laser chez CLINIK

Beauté

Il m’aura fallu presque 37 ans pour franchir la porte d’une clinique d’épilation communément appelée: définitive.

Si j’ai attendu si longtemps, c’était surtout une question de budget. Et puis je n’ai pas une forte pilosité, ce qui fait que mon rasoir me convenait pendant toutes ces années… Même si évidemment, il faut recommencer chaque jour.

En tant que blogueuse, j’ai souvent reçu des propositions de cliniques qui souhaitaient m’offrir un traitement en échange de visibilité sur mes réseaux. Avec l’une d’entre elles, je suis allée jusqu’à la première séance d’informations, puis n’ai pas souhaité allée plus loin. Le marketing agressif de la maison ne me convenait pas du tout.

Puis, CLINIK m’a contacté. Comme pour chaque nouvelle demande, je fais mes recherches. Je regarde comment est née la marque, combien d’années d’expérience elle a à son actif, et ce qu’elle propose à ses clients.

Spécialisée exclusivement dans l’épilation laser définitive depuis leurs débuts, cette maison suisse propose ses services dans 8 villes de Suisse, et on me dit dans l’oreillette qu’une clinique sera ouverte prochainement en Valais… Ce sont les deux points principaux qui ont fait pencher la balance: entreprise suisse, de nombreuses années d’expérience.

Leur collaboration étroite avec un médecin par clinique a également été un atout supplémentaire pour me convaincre, car cela prouve le sérieux de la maison.

Mais trêve de discussion! Il est temps de passer à la partie pratique.

Je me suis donc rendue le 21 mai dernier dans la clinique de Neuchâtel. Située au centre de la ville, j’ai été très bien accueillie par les praticiennes. L’endroit est propre, minimaliste, efficace. Après une petite demi-heure d’informations sans engagement, j’ai profité de poser toutes mes questions ainsi que vos questions reçues sur Instagram. Vous trouverez toutes les réponses plus bas dans mon article.

Parfaitement renseignée, nous sommes passés aux choses sérieuses.

Les zones définies étaient: demi-jambes, aisselles, et débords bikini.

La séance se déroule en sous-vêtements et lunettes de protection. Puis les zones sont quadrillées à l’aide d’un crayon blanc. Enfin, l’épilation laser peut commencer. Il s’agit de flash de lumière chaude (qui n’a à voir ni avec la lumière pulsée, ni avec les rayons X). Ceux-ci vont brûler littéralement le poil jusqu’à son bulbe pour le détruire. C’est la couleur du poil qui va conduire la lumière, raison pour laquelle il ne faut pas s’exposer au soleil 30 jours avant le traitement et limiter ses expositions après, tout en respectant un indice de protection solaire 50 sur les zones traitées .

Est-ce douloureux?

La douleur est variable. Pour les aisselles je n’ai strictement rien senti. Mais rien du tout! Par contre pour les demi-jambes, selon les zones (vers les chevilles par exemple) ce n’était pas vraiment agréable. La douleur est un peu similaire à l’épilation machine je trouve. Ces petits poils qu’on arrache un à un, c’est tout sauf une partie de plaisir ! Heureusement, il ne s’agit que de certaines zones et le traitement est rapide. Comptez environ 20min pour les demi-jambes. Qui plus est, la machine souffle un vent frais qui atténue la douleur.

Quant aux débords, là aussi zone sensible! Mais à nouveau, il s’agit d’une douleur éphémère.

La séance terminée, la peau est à peine rouge. La mienne a très peu réagi. J’avais la sensation d’un léger coup de soleil mais qui n’a pas duré plus d’une heure. Qui plus est, un gel à l’aloe vera très rafraichissant est appliqué sur les zones traitées afin d’apaiser et hydrater la peau.

Aujourd’hui 6 juillet, soit presque deux mois après ma première séance je suis enchantée! A tel point que je me demande pourquoi je n’ai pas sauté le pas avant! Fan de randonnées, savoir que je peux partir sans penser à comment m’épiler à 2500m c’est juste génial! Qui plus est, le bikini est toujours douloureux. Sans parler des petits boutons qui démangent et qui sont franchement pas esthétiques, là plus aucun problème. Enfin, côté aisselles, on ne voit presque plus l’ombre d’une tête de poil 😛

Un gain de temps, et surtout, plus de prises de tête! Quant à l’équipe CLINIK, je recommande les yeux fermés.

Mais alors, est-ce vraiment efficace?

Oui! Mais cela ne s’est pas fait immédiatement. Le poil ne disparaît pas comme par enchantement. Pour les aisselles, ils n’ont quasi pas repoussé, car mon cycle est plus lent que celui des jambes. Pour les demi-jambes en revanche, le poil a du être expulsé. Ce qui fait qu’il reste comme un petit point noir à la surface de la peau même après rasage. Mais au fil des jours et des gommages, ils disparaissent les uns après les autres.

Franchement, c’est la révolution! Mes jambes sont douces jour après jour après un seul traitement. En 37 ans, j’avais jamais vécu ça. Quel gain de temps!
Alors me direz-vous, si c’est si efficace, pourquoi faire plusieurs séances?

Parce que tous les poils n’ont pas le même rythme de vie. Ils poussent par cycle. Ceux qui sont brûlés lors de l’épilation laser ne repousseront plus. Mais les autres poils “endormis” et cachés pendant la séance, seront carbonisés lors du prochain traitement.

Nombres de séances

CLINIK préconisent 5 séances minimum car 20% des poils en moyenne sont éliminés à chaque traitement. Toutefois, 5 à 8 séances seront conseillées pour les peaux claires, et 7 à 8 pour les peaux foncées. A noter qu’au début, les séances sont espacées de 4 à 12 semaines selon les zones.

Est-ce vraiment définitif?

Oui et non. Les hormones influencent la pilosité. Un dérèglement hormonal telle que la grossesse ou une maladie peuvent faire resurgir les poils. Qui plus est, il y aura toujours quelques poils récalcitrants. Mais dans la majorité des cas, entre 80 et 90% des poils ne repousseront plus, et les 20-10% restants seront plus fins et plus clairs.

Est-ce dangereux?

Si toutes les précautions sont prises comme chez CLINIK, les risques sont limités au maximum. C’est l’une des raisons pour laquelle ils travaillent étroitement avec un médecin dans chaque clinique. Une prise régulière de médicaments, tout comme certaines crèmes pour le corps et/ou le visage, peuvent avoir des répercussions, alliées avec le laser. Mais cela est très rare et tout est mis en place pour éviter de mauvaises surprises (tel qu’un questionnaire médicale lors de la séance d’informations afin d’éviter le plus de risques possibles).


A partir de quel âge?

18 ans. Sauf rares exceptions… Tant que la puberté n’est pas terminé, le laser est déconseillé.

Est-ce que ça s’adresse à toutes les couleurs de peau?

Oui. Grâce à leur technologie laser, CLINIK traitent tous les types de peau, des plus claires aux plus foncées.

Le seul inconvénient sera sur les poils blancs, ou blonds très clairs. Le laser étant actif grâce à la mélanine, les poils qui en sont dépourvus ne pourront pas être détruits. D’où l’avantage de la séance d’info si vous avez un doute…

Et si on est pudique?

Alors je suis très très pudique! C’était pour moi l’un des éléments qui me retenait de faire le bikini. Mais la praticienne a été top et honnêtement j’étais à l’aise immédiatement. Qui plus est, vous gardez vos sous-vêtements ce qui est très rassurant quand on est pas forcement à l’aise.

C’est cher!

Alors c’est sur que c’est un budget. Mais contrairement au coiffeur ou à l’esthéticienne, il s’agit d’un traitement qui a une fin 🙂 A noter que chez CLINIK, vous pouvez payer par mensualité sans intérêts supplémentaires dès l’achat de 5 séances. Qui plus est, ils proposent des packs 5 séances, ainsi que des rabais étudiants de 10%. N’hésitez pas à faire un tour sur leur site ici sur lequel tout est détaillé.

Et pour mes abonnés et lecteurs, je suis ravie de vous offrir un QR code qui vous offre 10% à la séance ou cumulables sur les packs! Le code n’est toutefois pas valable sur les offres temporaires. Mais sur un pack de 5 séances, vous avez d’office -15% auxquelles s’ajoutent les -10%. Ce qui est plutôt pas mal 🙂 Le code est à télécharger ici . Il vous suffit d’entrer vos coordonnées, et le tour est joué! A noter que le code est valable qu’une seule fois par personne, donc non transmissible, et est valable jusqu’au 7 août inclus.


No Comments Write a comment

No Comments

Leave a Reply