Honda Civic type R

Deux jours au volant d’une Honda Civic type R

Lifestyle

Honda Civic type RQuand l’instagrameuse Era et moi sommes arrivées il y a 10 jours à la table du chef étoilé Christophe Bacquié, dans le village du Castellet sur la Côte d’Azur, où nous étions attendues, tous les regards étaient posés sur nous. En même temps, arriver avec deux heures de retard, ça mérite quelques explications.

Remontons le temps de huit heures. Nous sommes à Monaco, le temps est radieux. Une dizaine de Honda Civic Type R (un monstre ultra-sportif semblant tout droit sorti de Fast and Furious) se tiennent devant nos yeux. L’une d’entre elles est pour nous: blanche, comme nos comptes Instagram. Installée confortablement dans mon nouveau jouet pour deux jours, je jette un oeil à ma copilote, qui paraît plutôt sereine. Le GPS (tactile) est programmé et l’arrivée prévue au Castellet dans deux heures trente. J’allume le moteur en appuyant sur “Start” et c’est parti.

Honda Civic type RHabituellement, je ne suis pas une adepte des voitures trop arrangées. Elles sont trop masculines à mon goût. Les sièges baquets rouges, l’aileron, la jupe avant au ras des pâquerettes, très peu pour moi. Mais cette Honda Civic est très équilibrée. En blanc, il faut avouer qu’elle est très jolie. La conduite est fluide et agréable. Je me sens immédiatement à l’aise. Era active le Bluetooth et joue son rôle de djette à la perfection. Cheveux au vent, musique à fond, on est les maîtres du monde. Après une heure de route, la voiture et moi ne faisons plus qu’une. Fixée au GPS, je suis la ligne bleue. Tout va pour le mieux. On est en avance sur le timing, on aura même le temps de profiter de la piscine de l’hôtel. Le pied. Sauf que, c’est quand même bizarre… L’heure d’arrivée affichée sur le navigateur ne cesse de reculer…

Après deux heures de route, nous y sommes presque. Dans trente minutes, nous arriverons à l’hôtel. De quoi se poser et profiter un moment avant de retrouver les autres invités dans le hall pour le repas du soir, chez Christophe Bacquié donc. On doit être sur notre 31. Sauf que… Deux heures quarante-cinq de route et toujours pas de Castellet! Et ce GPS qui n’arrête pas de recalculer l’itinéraire… Finalement, le petit drapeau apparaît. “Dans 200 mètres, vous serez arrivées à destination. Elle se trouve sur votre gauche.” Ouf, nous y sommes.

Honda Civic type RA gauche… Il n’y a rien à gauche sauf un petit bled appelé Thoronet. Ok. Pas de panique. Il doit bien y avoir une explication. Era checke son portable. Et là, c’est la cata… Le Castellet serait à deux heures vingt-quatre de notre position. Deux heures vingt-quatre!!! On a beau refaire le calcul dans tous les sens, nous arriverons à l’hôtel à l’heure où nous devrions déguster cocktails et petits fours. Pas le choix, il faut se remettre en route. On traverse de jolis petits villages de Provence. On fait vrombir le moteur. Cette voiture a un succès fou! Tout le monde se retourne. J’ose les accélérations (forcément, il faut gagner des minutes précieuses). Après cinq heures de route, nous voilà enfin arrivées. Malgré tout, je suis en forme et n’ai pas mal au dos. Ces sièges sont véritablement confortables. Pas le temps de s’extasier. On file en chambre, histoire de se rafraîchir la moindre et nous voilà enfin attablées. Le menu gastro est d’une finesse incomparable. Ça aurait été dommage de rater ça. On tente de se justifier, mais nos Instastories à Monaco nous décrédibilisent. Pourtant, on n’a pas trainé! Bref. Peu importe. Il est temps de retourner à l’hôtel. Demain, le circuit du Castellet nous attend.Honda Civic type R9h, le lendemain: il est temps d’entrer en piste. J’enfile mon filet turquoise, mon casque, mes lunettes de pilote. Era n’est plus avec moi, mais j’ai un coach à mes côtés. Il me guide sur le circuit. Accélération aux pilonnes verts, freinage aux bleus. Fangio n’a qu’à bien se tenir. L’expérience est exceptionnelle et j’ai un atout de taille: j’ai déjà passé cinq heures dans cette voiture. Je la connais sur le bout des doigts. Je dépasse, je me prends pour Lewis Hamilton, je kiffe quoi.

Honda Civic type RHonda Civic type RNous avons eu la chance de faire trois fois quinze tours. C’était génialissime! Enfin, si j’évite les miroirs. Parce qu’entre le casque et la nuit courte, je vous laisse imaginer l’étendue des dégâts. Pas grave. C’était une expérience unique, qui valait la peine d’être vécue à fond. Même si je cataloguais le GPS parmi les traîtres, au final c’est plutôt deux heures de bonus qu’il m’a offertes au volant de ce bolide. Et quant à l’escale à Thoronet, le mystère restera entier…

Je conclurai avec un chiffre: 40’000 francs. C’est le prix moyen de cette nouvelle Honda Civic Type R. Pour une voiture puissante, au look affirmé et incontestablement confortable.

*Merci à Era pour ces longues heures passées ensemble qui ont été un vrai moment de plaisir

Honda Civic type R

No Comments Write a comment

No Comments

Leave a Reply