écologie

“Small ideas move the world”

Lifestyle

écologie

Tout fervent de réseaux sociaux ou d’informations en général n’a pas pu passer à côté de cette polémique qui ne fait que s’accroître de jour en jour et qui permet aux uns de crier encore plus fort et aux autres de redorer son blason en surfant sur la tendance: la surconsommation.

Qu’elle soit occasionnelle ou de masse, y en a pour tous les goûts! Boycottons le géant espagnol, arrêtons le commerce en ligne et surtout, notre planète est belle, protégeons-la!

Alors sous prétexte que Capital a fait une émission sur le sujet, il faut enfin prendre des mesures? Ca fait combien d’années qu’on parle du réchauffement climatique? Combien d’années que la banquise diminue? Combien d’années qu’on nous met en garde sur les ressources en eau? Sur la pollution et la couche d’ozone qu’on est en train de massacrer? Combien? Déjà petite, et je peux vous dire que ça fait un bail, mes parents nous ont appris à faire attention. A trier, à ne pas laisser les lumières allumées, à respecter l’eau et ne pas la laisser couler inutilement, à éviter le gaspillage. Mais également à utiliser des produits régionaux et à prendre le temps de cuisiner.

Cette problématique ne date pas d’hier. Ce qui m’énerve, c’est ce besoin constant d’utiliser de tels sujets pour se mettre en avant! Pourquoi? Parce que c’est tendance! Et ça, désolée, mais ça craint. On ne suit pas une cause parce qu’elle est tendance, mais parce qu’on y croit, et parce qu’on s’implique. Alors certes, la tendance peut amener à de nouveaux adeptes et mieux vaut prêcher la bonne parole que le contraire. Mais comme toutes les tendances, est-ce que celle ci tiendra sur la durée? Ou une fois que le sujet de la surconsommation sera passé aux oubliettes, chacun reprendra son train train et s’attaquera à une nouvelle polémique…

Alors aujourd’hui, je vais vous donner mon point de vue à moi. Il n’est peut-être pas le meilleur, je fais peut-être beaucoup d’erreurs, mais au moins j’y mets du mien, pour offrir à ma fille, à nos enfants, le plus sain des environnements. Car en faisant tous un bout de chemin, ça peut changer beaucoup de choses.

Une prise de conscience est effectivement nécessaire et devrait déjà faire partie de notre éducation. Je vous ai expliqué plus haut ce qui faisait partie de la mienne. Voici les petites choses supplémentaires que nous avons mises en place en tant que parents:

 

DANS NOTRE QUOTIDIEN FAMILIAL

Nous ne jetons rien, ni vêtements ni nourriture. Nous faisons en sorte de cuisiner des quantités appropriées ou conservons les restes pour le lendemain. Quant aux vêtements, soit nous les donnons à des oeuvres caritatives soit nous organisons des vide-dressing. Nous vendons également beaucoup dans des groupes sur Facebook.

Nous essayons d’éliminer le plastique. Avec des bocaux en verre que nous remplissons en magasin bio, ou en achetant des fruits et légumes sans sachets. Lorsqu’il s’agit de consommables, nous nous orientons sur des produits à l’emballage léger!

Nous ne rentrons pas dans le jeu des promotions: non, nous ne profitons pas du Black Friday pour acheter à outrance. De toute façon, la majorité des boutiques utilisent l’excuse du Black Friday pour liquider leurs invendus et ne jouent pas le jeu. Il s’agit uniquement d’une action à but commercial et nous refusons d’y participer. Par contre, je peux tout à fait comprendre que des familles qui n’en ont pas les moyens profitent de ce moment pour faire de bonnes affaires, et du moment que ce sont des achats utiles et réfléchis, c’est tout à fait compréhensible.

Nous préférons investir dans du mobilier évolutif et de bonne qualité. Ceci afin de pouvoir les garder le plus longtemps possible et ensuite de pouvoir le revendre à bon prix.

Nous utilisons des produits pour la maison respectueux de l’environnement, quand nous ne les faisons pas nous-mêmes (vinaigre ou alcool à brûler).

Nous privilégions des aliments bio ou de la région!

Je n’utilise plus de coton démaquillant car je me démaquille à l’aide de microfibre et d’eau (Démaquigant) qui sont lavables en machine et réutilisable.

Nous utilisons des ampoules basse consommation.

Nous avons choisi un rez-de-chaussée pour pouvoir mettre en place un jardin potager et montrer à notre fille que les légumes poussent ailleurs que sur les étalages de la Migros ;P

Nous allons à pied à l’école, peu importe le temps! Même si l’école n’est pas loin de la maison, nous faisons en sorte de ne pas prendre la voiture. Question écologique évidemment, mais aussi car cela nous fait bouger et surtout, les innombrables voitures qui sont stationnées aux abords des écoles sont extrêmement dangereuses pour nos enfants!

 

COTE BLOGGING

Nous ne promouvons pas de produits de masse! Cela n’a jamais fait partie de notre philosophie à mon mari et à moi! Le blog et les réseaux sont un bon moyen de faire découvrir de nouvelles marques, mais vous ne verrez jamais sur mon compte des produits tels que Daniel Wellington ou Shein! Et pourtant, j’ai été souvent contactée par ce type de marques avec de gros budgets à la clef. Ces marques ont une communication agressive pour des produits de masse et de mauvaise qualité. Je refuse de promouvoir ce type de produits.

Nous aidons les commerçants locaux à retrouver leur notoriété bouffée par des grosses chaînes telles que Visilab ou autres enseignes de ce type. Pour en avoir fait l’expérience, ils ne cherchent qu’à faire du profit et ne s’intéressent pas vraiment au consommateur et à ses besoins. Profit, profit, profit! Nous avons plaisir à découvrir des passionnés, des artistes, qui travaillent avec éthique et respect. Certes, souvent, il y a un coût. Car la production revient évidemment plus chère que pour le Made in China. Mais vous savez ce dans quoi vous investissez. Prenons Young Empire par exemple. Un architecte audacieux et surtout passionné, qui a eu l’envie folle de créer avec un ami, un lit sans solvant, réalisé au Portugal dans des matières premières de qualité et réalisé avec soin.

Je ne reçois que très peu de produits promotionnels pour la simple et bonne raison que je n’ai que faire d’innombrables fonds de teint… Les marques m’envoient leur communiqué de presse et c’est moi qui leur fait part de mon intérêt pour un produit si il m’intéresse. Et si toutefois je devais malgré tout en recevoir, j’en fais profiter mes proches ou ma communauté grâce à des concours.

Quant à mes achats personnels, alors oui je succombe à Zara et à H&M. Parce que cela fait aussi du bien de s’offrir quelques pièces tendances à bas prix. Mais en règle générale, je préfère mettre un peu plus d’argent pour m’offrir de belles pièces plutôt que de remplir mon dressing de sweats ou de chaussures en simili dans lesquels on transpire et qui rétrécissent au lavage. Sans parler bien évidemment de la façon dont ils sont fabriqués… Mais c’est aussi pour cela qu’on me suit. Pour découvrir des pièces et pouvoir se les offrir. Si je porte sans arrêt des vieux vêtements introuvables, ce n’est pas non plus intéressant. J’essaie de trouver un compromis entre les nouveautés et les idées de looks. Pouvoir vous proposer une façon de porter telle ou telle pièce plutôt que où la trouver.

Je sais que dans les alternatives il y a également les magasins seconde main, mais très honnêtement, sauf quand je suis à Paris, je ne connais pas vraiment de bonnes adresses en Suisse! Je vous laisse donc le soin d’en mentionner en commentaire si vous avez de bonnes adresses 😉

Pour terminer, je dirais que chacun est libre de mettre en place ses propres démarches pour le bien de notre planète, selon son propre style de vie. Certains privilégierons les transports publics aux voitures, d’autres feront attention à l’alimentation. Il y aussi ceux qui le vivent à fond, et ne jurent que par le coton bio et les magasins vintage. Et je trouve cela honorable! Mais je ne pense pas qu’il soit possible de tout changer du jour au lendemain. C’est un processus qui prend du temps et qui se met en place pour que celui-ci dure et ait un véritable impact. A nous parents d’inculquer à nos enfants nos petites implications et à leur donner envie de faire mieux que nous. A nous évidemment de montrer l’exemple pour que cela devienne un reflex, mais comme toujours, montrer un exemple en en étant convaincu plutôt que de répondre à un phénomène de mode est bien plus impactant. Mieux vaut changer une chose en y croyant et en le conservant, que tout révolutionner en ne tenant qu’une semaine. A notre pays également de montrer l’exemple, en continuant les journées sans voitures, et en encourageant le développement de magasins bio et éthiques, par exemple. Et vous? Que faites-vous pour changer le monde à votre échelle?

3 Comments Write a comment

3 Comments

  • Morgane LS 19 January 2019

    Coucou Harmonie,
    Tu as oublié de parler de KThome
    De notre côté, j’utilise aussi des boites pour y ranger mes pâtes complètes, mes amandes Bio, mes pistaches, ma noix de coco en poudre etc etc etc…
    Ensuite, j’utilise des carrés de cotons et mes KTHome, mes filles aussi.
    Ensuite, les ampoules bassent consommation également.
    On travail à domicile donc on utilise pas la voiture et nos filles vont en cours en transport en commun.
    Je ne prend jamais de bain ! Ce n’est pas mon truc les bains !
    On mange les restes le lendemain aussi et niveau vêtements : faut que je trouve où les vendre !?
    J’ai du oublier des choses mais c’est déjà un bon début !
    Bibis
    Morgane (@m_o_r_g_a_n_e_l_s)

  • Tina 19 January 2019

    Coucou, bravo pour tes démarches! Si jamais à Bienne y’a la boutique Seconde main Marilyn à la rue du Canal qui a des belles pièces. Sinon je t’invite volontier à participer à l’un de nos Trocs chez Econest qu’on organise avec Vieginie. Becs!

  • Christian 19 January 2019

    Bravo pour les démarches. C’est pas simple mais j’essaie aussi d’y penser à chaque fois. Je refuse par exemple d’acheter des légumes emballés ou des trucs du genre.
    Tu connais le bicarbonate ? C’est un super copain si tu souhaites remplacer bcp de produits en 1 seule fois.

Leave a Reply